14. nov., 2022

Règlementation des tricycles et des quadricycles non-motorisés

Les tricycles et quadricycles sont des cycles mais ils ne peuvent être assimilés aux bicyclettes que s'il sont d'une largeur maximale de 1 mètre. Quel est le satut alors de ces véhicules lorsqu'ils sont d'une largeur supérieure à 1 mètre ? La question a été posée au SFPMobilité qui nous a répondu. Ci-joint, vous trouverez le contenu de nos échanges:

Question ?

Des associations proposent  à des personnes qui n'ont pas ou plus la capacité de rouler seul (vieillesse, maladie, handicap...) des sorties sur des vélos adaptés conduits par un proche ou un volontaire de l'association. L'intention est de créer un moment de rencontre, d'intégrer davantage la personne fragile dans la "cité" et de stimuler la pratique du vélo. Ces vélos sont des tricycles d'une largeur qui est supérieure à un mètre et inférieure à un mètre vingt. En raison de ces dimensions, ces véhicules ne sont pas assimilés à une bicyclette et ne bénéficient donc pas de tous les avantages octroyés à cette catégorie par le code de la route : accès aux pistes cyclables, chemins réservés appelés plus communément voies lentes, sens uniques limités etc... Voici peu, le code de la route a été adapté au profit des vélos-cargos lesquels, moyennement autorisation de la Région wallonne pour le sud du pays, peuvent bénéficier d'une dérogation quant à leur largeur qui est portée à un maximum de un mètre vingt. Cette dérogation leur permet ainsi de pouvoir bénéficier des facilités de circulation dont j'ai fait mention ci-avant. La motivation se base sur "la congestion routière ainsi qu'à son impact tant sur la sécurité routière qu'au niveau de l'environnement".

Cette motivation valable pour le transport des marchandises ne peut que l'être également pour le transport de personnes, qui plus est lorsqu'il s'agit de personnes vulnérables. Ma question est de savoir si une dérogation du même ordre ne pourrait être accordée aux tricycles et quadricycles destinés au transport de personnes ?

Réponse du SFP Mobilité :

Pour le moment, il n'est pas prévu d'appliquer l'exception que vous mentionnez pour le transport de personnes. Toutefois, notre service posera la question sur ce sujet lors d'une prochaine réunion avec les régions.                                                                                                                                                                 

Derniers commentaires

26.11 | 12:44

Bonjour la retenue du véhicule doit être ordonnée par qui le Policier, un Officier et Magistrat ? Tous sont ils habilités ?

29.04 | 11:49

Bonjour,
Est ce possible d'être contacté par la personne qui gère ce site internet?
Nous avons quelques suggestions de mise a jour.
Bien à vous,

11.03 | 15:19

Philippe, tous les conducteurs de véhicules prioritaires doivent néanmoins respecter le même devoir général de prudence qui incombe à tout usager (en vertu des articles 1382 et 1383 du code civil).

11.03 | 14:59

La proposition doit être adressée au gestionnaire de la voirie, commune ou région. Si la Flandre en place, il n'y a pas de raison pour que la Wallonie ne puisse le faire !

Partagez cette page