L’éducation à la mobilité et à la sécurité routière

Les objectifs de l’Education à la mobilité et à la sécurité routière (EMSR)  sont de renforcer les capacités des élèves à se déplacer de manière autonome et responsable sur la voie publique, en tenant compte de leur sécurité et de celle des autres ; apprendre aux élèves à utiliser différents modes de déplacement, en théorie et en pratique et  exercer les élèves à opérer les choix de mobilité les plus pertinents.

L’EMSR à l’école, pourquoi ? Parce que l’école est :

-  un lieu d’éducation (citoyenneté)

-  un lieu d’apprentissage (savoir)

-  un lieu de vie (problème)

Le SPW, Direction de la Planification de la mobilité, demande aux écoles de s’investir dans ce domaine. Des outils pédagogiques sous forme de jeux et brochures pour l’essentiel sont mis à disposition  du corps enseignant. Le référent EMSR est  un enseignant qui :

-  est  la personne-ressource en EMSR au sein de l’école ;

-  centralise, pour son école, toutes les informations relatives à l’EMSR ;

-  est membre du réseau wallon des référents EMSR

Un appui est organisé par différentes associations développant une offre de service en éducation à la mobilité et à la sécurité routière. Ces services peuvent être payants. La police propose également en divers endroits un appui dont l’avantage est qu’il est gratuit. Certaines communes disposent enfin d’un conseiller en mobilité. Il peut être un partenaire précieux pour l’école dans sa mission d’EMSR.

Derniers commentaires

26.11 | 12:44

Bonjour la retenue du véhicule doit être ordonnée par qui le Policier, un Officier et Magistrat ? Tous sont ils habilités ?

29.04 | 11:49

Bonjour,
Est ce possible d'être contacté par la personne qui gère ce site internet?
Nous avons quelques suggestions de mise a jour.
Bien à vous,

11.03 | 15:19

Philippe, tous les conducteurs de véhicules prioritaires doivent néanmoins respecter le même devoir général de prudence qui incombe à tout usager (en vertu des articles 1382 et 1383 du code civil).

11.03 | 14:59

La proposition doit être adressée au gestionnaire de la voirie, commune ou région. Si la Flandre en place, il n'y a pas de raison pour que la Wallonie ne puisse le faire !

Partagez cette page